Skip to main content

No Comments

  1. Simène

    lorsque vous citez le Peri Megadim (40:30) : “Tsaddik c’est celui qui n’a jamais fauté, ‘Hassid c’est celui qui éventuellement a fauté mais qui a fait Techouva… on peut être ‘Hassid si on n’a jamais fauté…”
    Si la différence entre un Tsaddik et un ‘Hassid se résume au fait que l’individu ait fauté ou non, que veut dire “on peut être un ‘Hassid si on n’a jamais fauté” ?
    Je n’ai pas lu le Peri Megadim mais pourriez vous m’en dire un peu plus sur la différence entre ces deux attributs, s’il vous plaît?

  2. Simène

    Pardon, je ne vous ai pas salué; Shalom ‘aleikhem

  3. Rav Binyamin Wattenberg Author

    Oui, je n’ai pas expliqué plus longuement car c’est déjà assez long comme ça. en fait dans le Pri Megadim il distingue ‘hassid de ‘hassid gamour. Ce dernier est un ‘hassid qui n’a jamais fauté et qui se comporte “lifnim mishourat adin”.
    Il en résulte que l’appellation ‘hassid n’est donc pas exclusivement réservée au fauteur repenti. Je préférais donc préciser que le terme tsadik concernerait seulement celui qui n’a jamais fauté (sans pour autant en “faire plus” = lifnim mishourat adin), alors que ‘hassid veut dire baal tshouva mais peut aussi s’appliquer à un “tsadik” qui “en fait plus”.
    En bref, il ne veut pas dire que ‘hassid = baal tshouva, mais seulement qu’un baal tshouva peut être ‘hassid, nuance.
    Cependant, le baal tshouva ne saurait être un ‘hassid gamour.

    Il en ressort:
    -tsadik = jamais fauté
    -‘hassid = baal tshouva
    -‘hassid gamour = tsadik qui agit lifnim mishourat adin.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *