Skip to main content

No Comments

  1. Avi

    Bonjour Rav Wattenberg,

    Les cours disponibles portant sur le traité Sanedrine sont-ils vos cours du dimanche matin ? Comptez-vous les publier chaque semaine pour que les internautes puissent les suivre ?

    1. Rav Binyamin Wattenberg Author

      Non, ces cours ont lieu en semaine, tous les matins du lundi au jeudi, mais seule une partie d’entre eux sont disponibles en ligne.

  2. Steven

    Bonjour,
    J’aurais voulu savoir pour quel type de personne sont destinés, adaptés ces shiourim
    Et qui vous acceptez dans ce shiour ( niveau, age…)

    1. Rav Binyamin Wattenberg Author

      Bonjour,
      il n’y a pas vraiment d’âge type.
      Je ne dirais pas “de 7 à 77 ans”, mais disons de 17 à 117 ans.
      Il y a vraiment de tous les âges, malgré une majorité de quadras.

      Le niveau varie aussi pas mal parmi les participants, tout le monde est accepté dans la mesure où il veut apprendre et sait respecter le groupe (=par exemple ne pas poser constamment des questions sans rapport avec le sujet…).

      Bien sûr, il est préférable de savoir lire l’hébreu de la gmara et les caractères rashi et il est indispensable de faire preuve de concentration et d’un minimum d’agilité cérébrale.

      Nous essayons d’avancer dans les massekhtot “al hasseder” sans rien sauter, chapitre après chapitre, du début à la fin.

      Et il faut absolument faire Hakhana et ‘Hazara si on ne veut pas sortir les mains plus ou moins vides.
      Le meilleur moyen de savoir si vous êtes adapté, est de venir tenter l’aventure pour quelques cours, au bout de 4 ou 5 fois, vous devriez en avoir une idée plus précise.

      Ce n’est pas un cours de Moussar, ni d’histoires de Tsadikim, même si nous parlons de sujets moussariques lorsque l’occasion se présente dans la Gmara, mais plutôt d’un point de vue théorique; nous “étudions” les hashkafot qui ressortent de la Gmara, sans concession aux Baalei moussar réputés et attitrés, il ne s’agît pas d’étudier les hashkafot conçues et travaillées par les Baalei Moussar et diffusées dans leurs sfarim, mais d’essayer d’extraire de la Gmara des hashkafot qui semblent s’imposer à partir du texte.
      Voilà pourquoi -contrairement aux Yeshivot- les Agadot retiennent souvent notre attention jusque dans leurs détails.

      Je dirais que le but n’est pas de “faire du moussar”, mais de se construire des hashkafot.

      Concernant les Tosfotim, nous ne nous imposons pas de les étudier systématiquement, uniquement ceux qui sont réellement liés à la souguia ou qui peuvent apporter un élément appréciable sur le moment.

      Pour ce qui est des autres Rishonim et A’haronim, je fais une sélection que je présente le plus souvent sous forme de résumé afin de gagner du temps, mais lorsqu’un texte est assez court et fort significatif, il nous arrive de l’étudier “dans les mots”.

      Anyways, le mieux est de venir tester, Taamou Oureou…

  3. Allon Maarek

    Je viendrais avec plaisir tester , pour le moment j’ecoute tous vos cours en boucle pour apprendre bien vos thermes , et les sujets sur les quels vous traite . Etant nouveau dans le monde de l’etudes vous m’avez fait aimez la facon de pensé et la manier de reflechir , j’ai appris beaucoup de chose , au plaisir de vous ecoute .

    Anyways a bientot bezra achem !

    1. Rav Binyamin Wattenberg Author

      Bienvenue!
      Baroukh Haba, quand vous le souhaitez.

Leave a reply to Steven Click here to cancel the reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *